Ce que j’ai appris en 2 ans de Capsule Wardrobe

Avant d’utiliser les Collections Capsule, je possédais toutes sortes de vêtements achetés sur un coup de tête. L’organisation de ma garde-robe était un casse-tête sans fin, tout autant que de trouver la bonne tenue chaque matin.

Après un grand tri, il me restait encore pas mal de choses dont je n’avais pas envie de me séparer. J’ai alors décidé de passer un semestre sans rien n’acheter puisque j’avais déjà tout. Enfin, surtout beaucoup de marques fast-fashion. À ma grande surprise, la majorité de mes vêtements commençaient à partir en lambeaux après 1 mois. À la fin des six mois, il ne me restait qu’une dizaine de « survivants »… Ma façon de consommer a radicalement changée depuis.

Deux ans plus tard, une chose est sûre : je ne pourrais jamais revenir en arrière.

#1 / Un style bien avant une Collection Capsule

Il y a 2 ans, je n’aurais jamais pu définir « mon style ». J’achetais mes vêtements parce que j’appréciais leurs originalité et non parce qu’ils allaient bien avec ce que je possédais déjà. La plupart de mes nouveaux achats n’ont finalement jamais été portés. Je me suis souvent trouvée en milieu de semaine un peu confuse de ne « plus rien avoir à me mettre » alors que ma penderie débordait. Simplement parce que rien n’était coordonné.

Aujourd’hui, il est beaucoup plus facile de passer une semaine sans me soucier de ce que je dois porter. Je sais que tout ce que j’ai va ensemble, peu importe le moment de la semaine.

#2 / Personne ne s’en rendra compte

Au début de l’expérience, j’ai eu quelques fois un peu d’appréhensions de m’habiller toujours de la même façon. Seulement une bonne Collection Capsule contient minimum 20 vêtements. Il y a de quoi pouvoir s’amuser au niveau des associations. Finalement, il y a beaucoup plus de chances que l’on remarque que votre style s’est amélioré plutôt que votre nombre de vêtements !

#3 / Un gain de temps

Qui a déjà perdu des heures sur des sites de mode en ligne ? Je lève la main… Mon regard sur le shopping (IRL ou virtuel) a totalement changé au cours de ces deux années. Bien sûr qu’il est nécessaire de s’habiller mais inutile d’y passer toutes ses pauses déjeuners ou samedi. Le shopping compulsif n’est rien de plus qu’un moyen de tromper son ennui, une manière de se rassurer et de booster son égo quand ça ne va pas.

Je suis tellement heureuse d’avoir briser cette mauvaise habitude. Non seulement j’ai gagné du temps en évitant de faire 36 sessions shopping par mois mais également au moment de m’habiller le matin ou de faire ma valise. Un mal pour un bien !

#4 / …. et d’économies

En débutant cette expérience,j’ai décidé de jeter un oeil à mes relevés bancaires. L’objectif étant de voir où partait mon argent. J’ai constaté que je pouvais dépenser jusqu’à 300€ par mois en vêtements. Sans s’en rendre compte, 29€ par ci, 49€ par là, l’addition monte bien plus vite que prévue !

Le pire étant que la plupart des vêtements n’étaient finalement jamais portés. Aujourd’hui, je ne renouvelle ma garde robe que 2 fois dans l’année pour un total de moins de 200€. Les soldes de Janvier ne m’ont coûtés que 30€ pour 2 tops et 3 collants. Et toc, c’est d’autant plus d’argent économisé pour m’offrir un beau voyage ou une expérience inédite.

#5 / Un autre moyen de développer sa créativité

Faire plus avec moins, voilà une belle façon de développer sa créativité. Bien qu’au départ ce soit déroutant, on se rends vite compte que l’on peut facilement s’habiller différemment chaque jour avec peu de vêtements. Ce changement m’a donné envie de faire des choses plus créatives, des ateliers mais également d’apprendre à coudre ou

S’essayer à la Collection Capsule est un bon moyen de tester de nouvelles associations et sortir de sa zone de confort.

Alors qu’attendez-vous  ?