5 choses à faire avant de s’expatrier à Barcelone

J’inaugure aujourd’hui le premier billet d’une longue série sur le thème de Barcelone.

Ce blog ne deviendra pas un blog d’expat pour autant. Seulement, j’ai si souvent été déçue par ce que j’ai pu lire sur internet avant de m’installer à Barcelone qu’il me tient à coeur d’écrire quelques articles sur le sujet. Histoire de rétablir quelques vérités… Et puis, je vis tellement de belles choses depuis 4 mois que j’ai envie de les partager ici.

Que vous souhaitez venir à Barcelone pour parfaire votre Espagnol ? Faire la fête avec vos potes ? Changer de vie ? Ou avoir expérience à l’étranger sans partir très loin ? Il est primordial d’avoir une vision claire sur l’expérience que vous avez envie de vivre. Ces quelques conseils peuvent vous aider à mieux vous préparer.

Prendre la température du marché de l’emploi 

Quand tu fais ta première recherche d’emploi sur Infojobs

A moins de vivre sur vos économies, il va falloir passer par la case « Travail ».

L’une des meilleures façon de tâter le terrain est de jeter un oeil sur le site d’Infojobs (l’équivalent du Pôle Emploi espagnol), ou encore Monster, Page Personnel.

Sachez que le salaire moyen en Espagne est de 825 EUR (depuis 2017). Renseignez vous sur les opportunités dans votre secteur d’activité. Et surtout, regardez les annonces postées et les salaires associés.

Sans expérience (ou pour vivre vos premiers mois sans stress financier), il vous sera toujours possible en dernier recours de trouver un poste dans un call-center. C’est LE secteur qui recrute à bras ouverts tout au long de l’année.

Demander son NIE avant quitter la France

Quand tu reçois enfin ton NIE après des semaines d’attente

L’une des erreurs les plus fréquentes est de ne pas demander son NIE avant de s’installer en Espagne.

L’obtention de ce Numéro d’Identification d’Étranger est indispensable. Grâce à lui, vous pourrez ouvrir un compte bancaire, trouver un travail, accéder à la sécurité sociale, louer un appartement etc.

Le problème, si vous attendez d’être à Barcelone, c’est que les délais d’attente peuvent être longs, très, très longs…

En effet, beaucoup d’étrangers attendent d’être à Barcelone pour effectuer cette démarche. Résultat : une forte demande qui engendre des semaines d’attente et une procédure beaucoup plus complexe.

Le plus simple est de vous rendre au Consulat d’Espagne le plus proche de chez vous (en France).

Une fois le rendez-vous pris, il vous faudra demander un NIE provisoire de 3 mois. Cette formalité n’est pas gratuite, elle vous coutera moins de 10 EUR. Je vous conseille de vous y prendre deux mois avant votre départ.

Planifier son budget 

Quand tu découvres le prix des sous-locations barcelonaises l’été

Qu’on se le dise, à moins de partir avec une valise sous le bras, un déménagement coûte toujours un minimum d’argent.

Entre le transport, la caution de l’appartement (entre 1 et 2 mois), le premier loyer, les frais de résiliations, les premières dépenses de la vie sur place etc on se retrouve vite avec une somme assez conséquente à devoir débourser en quelques jours. Le reste du coût de la vie reste plutôt abordable en comparaison de la France.

Afin de pouvoir vivre votre premier mois sereinement, comptez au moins 1000EUR si vous optez pour la colocation ou 2500EUR en location d’un appartement.

Choisir entre colocation ou location

Quand tu visites une énième chambre minuscule et sombre à prix d’or

Le coût de la vie en Espagne est moins cher qu’en France, néanmoins les loyers restent très chers.

Une chambre en colocation vous coûtera entre 300 et 400EUR par mois (charges incluses, si on vous demande plus, fuyez…) avec 1 mois de caution.  La location d’un appartement à Barcelone reste plus complexe.

L’offre en studio / T1 étant très pauvre, les prix flambent (comptez minimum 600EUR pour un studio). Etrangement, ce sont les T2, T3 qui sont le plus abordables (entre 600-800EUR vous pourrez trouver quelque chose de correct avec 2 à 3 chambres pas trop mal situé).

À savoir, pour louer un appartement on vous demandera minimum 2 mois de caution, votre NIE, votre contrat de travail et parfois, un garant espagnol ou 1 mois de caution annuelle. Je vous conseille également de vous faire aider de quelqu’un ayant un niveau d’Espagnol natif ou avancé afin d’éviter les éventuelles clauses abusives sur le contrat.

Checker son niveau d’espagnol

Quand tu fais l’effort de parler castillan et qu’on te réponds en catalan

Barcelone est une ville internationale, néanmoins l’espagnol reste la langue officielle. Si vous souhaitez vous intégrer un minimum, il vous faudra apprendre les bases pour vous débrouiller tout seul dans la vie quotidienne et éviter les situations délicates.
En partant, j’avais un niveau B1 un peu rouillé après quelques années sans pratique. Une fois sur place, tout s’est remis en place très vite. Duolingo peut vous aider à apprendre rapidement avant votre arrivée mais rien ne remplacera le contact avec les espagnols pour progresser plus vite. Le catalan n’est pas obligatoire pour vivre à Barcelone mais sachez qu’elle n’en reste pas moins la langue officielle et celle qui fait la différence entre un autochtone et un « guirri ».

 

 

Vers de nouvelles aventures !

2016 m’aura beaucoup appris. À écouter mon intuition mais également à oser plus et ne plus avoir peur d’échouer. Fin 2016, ma vie a pris un virage à 180°, un pari « quitte ou double » qui a plutôt bien marché.

Il y a moins d’un mois, je posais mes valises à Barcelone. Sans avoir ni appartement, ni travail, et en ne connaissant personne. Le dernier jour de l’année, j’emménageais dans un bel appartement plein de vie avec des colocs qui sont déjà plus que de « simples étrangers » avec qui je partage mon logement. Le 2 janvier, je commençais un nouveau travail. Celui que je sollicitais depuis plus de 3 ans en France sans jamais réussir décrocher d’entretiens. Il ne m’aura fallu que 5 petits jours de recherches en Espagne, entre Noël et le Jour de l’An, pour y parvenir. Sans aucuns contacts et sans y perdre en salaire…

Quoi de mieux pour commencer l’année 2017 que de vous parler un peu de mes projets ?

Le Projet « Couds Ta Collection Capsule » 

Après presque 2 ans d’expérimentation avec ma garde robe, je pense avoir compris comment associer des vêtements qui me ressemblent. Depuis mon déménagement, je n’ai plus que le strict minimum. Seulement, cette année j’aimerais me lancer le défi de coudre une petite collection capsule d’environ 10 pièces pour cet été. D’après des patrons de couture indépendants français ou étranger. Pour l’instant, je n’ai encore jamais cousu un projet couture de A à Z mais avec de la persévérance et un peu d’aide, je sais que c’est possible. J’ai déjà en tête quels sont les patrons qui m’intéressent. Il ne me reste plus qu’à trouver le tissu parfait et surtout du temps pour apprendre à coudre !

Le Blog, les DIY Upcycling & Interviews créatifs  

Maintenant que j’ai digéré mon déménagement et que j’ai pu doucement me créer une routine Barcelonaise, il est beaucoup plus facile pour moi de tenir à jour ce blog. Même si je n’ai pas encore délocalisé tout mon matériel de couture & bricolerie en Espagne, j’ai envie de vous proposer des petits tutos DIY / Upcycling qui collent aux tendances du moment. Je ne me mets pas de pression quant au rythme de publication. Sachez juste que la semaine sera plutôt créative et le week-end consacré à des billets d’humeurs ou développement personnel. Cette année, il me tient aussi à coeur cette année d’interviewer de personnes créatives & inspirantes rencontrées tout au long de 2017.

Les Ateliers Upcycling

Les ateliers créatifs Upcycling sont nés et se sont développés en 2016. En 2017, je recommence de nouveau à zéro. Barcelone est une ville remplie de personnes créatives et sensibles au développement durable. Il existe de nombreuses structures menant des actions de sensibilisation, il y a donc de quoi faire. Le seul hic, c’est que souvent tout est en Catalan. Essayez d’envoyer un mail en Castillan, on vous répondra la plupart du temps en Catalan… Je sais que c’est un passage obligé, et qu’il me faudra sûrement attendre de maîtriser un peu mieux la langue officielle pour lancer mes premiers ateliers ici. Je ne désespère pas, le groupe Meet-Up se remplit peu à peu, il me faut juste trouver un lieu pour lancer la machine…

Les Vidéos

En 2016, j’ai découvert le format vidéo. Le Vlogmas m’a bien boosté, en 1 mois, j’ai publié plus de vidéos qu’en 1 an.. Cette année, j’aimerais faire encore plus de vidéos. Seulement même si j’aime le côté créatif du format vidéo, je n’aime pas forcément être devant la caméra… Il y a aussi l’histoire de la langue. Paradoxalement, j’ai envie de faire mes vidéos en anglais mais les poster sur un blog écrit en français me semble moyennement cohérent. Le pari fou serait de poster 100 vidéos cette année, ce qui vaut dire environ 2 par semaine donc… je suis déjà en retard ! À une échelle plus réaliste, je pense que 50 vidéos serait déjà une petite réussite. L’avenir nous dira combien de vidéos j’aurais posté avant 2018 😉

Vlogeuse à plein temps ?

Cette année, j’ai décidé de finir 2016 avec challenge assez particulier : participer au traditionnel “Vlogmas” sur Youtube.

Pour celles et ceux qui ne sont pas familiers avec ce concept du Vlogmas, il s’agit de filmer et de poster 1 nouvelle vidéo par jour du 1er au 24 Décembre.

Poster une vidéo par semaine sur Youtube est un exercice plus difficile qu’il n’y paraît. Entre le brainstorming, la préparation, la réalisation, le montage et le transfert sur Youtube, il peut facilement se passer plusieurs jours…

Au cours des derniers mois, j’ai fais l’expérience de plusieurs imprévus : plantages successifs de la carte SD, de Imovie en plein milieu d’un montage, de Youtube lors d’une importation, l’appareil photo qui tombe en panne, des problèmes de luminosité qui rendent la séquence inutilisable, un pouce sur le micro, etc. BREF ! 

Si toutes ces erreurs de débutante m’ont énormément appris, je suis consciente que de nouveaux problèmes vont apparaître durant le Vlogmas et qu’il me faudra apprendre à les accepter pour mieux les détourner.

L’importance d’acquérir une discipline.

Actuellement en pleine période de déménagement, je passe la majeure partie de mon temps à remplir des formulaires administratifs et préparer mon appartement pour l’état des lieux. Je ne pense donc pas « vlogger » mon quotidien pour ce Vlogmas mais plutôt l’utiliser comme un moyen de publier de prendre un rythme de publication plus régulier. 

Décembre va être un mois très important. Un déménagement, mes derniers ateliers à Lyon, les fêtes de fin d’année.. Autant de choses que le Vlogmas va pouvoir immortaliser !

Edit : j’ai décidé de répertorier toutes les vidéos du Vlogmas de Décembre dans ce même post pour plus de lisibilité, Au final j’aurais tenu 16 jours, soit jusqu’au moment de mon déménagement …

Comment faire un headband à partir d’un T-Shirt

Comment faire un tablier de cuisine à partir d’une chemise

Ma routine peau Minimaliste

La Fira Santa Llucia de Barcelone

Un petit tour guidé de Barcelone

L’Atelier Zéro Déchets Lyon

Comment faire un sac pochon

L’Atelier Fabrique ton cadeau Lyon

Comment réparer des chaussettes rapidement

Comment faire un T-Bag

L’atelier Déco de Noël

Ateliers créatifs X Tout va bien

Ma collection Make Up Minimaliste

Dernier atelier Upcycling à la Maison de l’Écologie Lyon

El Poble Espanyol

Le parc de la Cuitadelle

L’expatriation : Quitter sa zone de confort

Après un an de remise en question, c’est officiel : 2016 sera l’année de mon expatriation. Je pars m’installer à l’étranger d’ici les prochaines semaines. Pour combien de temps ? Je ne sais pas…

S’expatrier oui, mais pour les bonnes raisons. 

Au cours des dernières années, je pense avoir fais le tour de ce que Lyon a à m’offrir. Il est donc temps d’aller explorer de nouveaux horizons. Parler une autre langue au quotidien me manque. J’ai envie de bousculer ma routine et de bénéficier d’une meilleure qualité de vie. L’herbe n’est pas plus verte ailleurs, mais le meilleur moment pour sortir de ma zone de confort, c’est maintenant !

Recommencer à zéro.
Dans quelques jours, je débarquerai dans mon nouveau pays d’accueil. Sans appartement. Sans travail. Ni personne qui m’attende sur place. Un vrai retour à zéro à la fois excitant et inquiétant. 

Je sais que tout ne sera pas rose, qu’il y aura des moments de doutes, de nostalgie, mais j’ai aussi le sentiment que ce sera le début de quelque chose de plus grand. 

Et Upcycling Couture dans tout ça ? 

Trois mois à peine qu’Upcycling Couture existe et m’apporte beaucoup plus que je ne l’aurai jamais espéré ! Bien sûr, je compte profiter de cette opportunité à l’étranger pour continuer à faire des ateliers créatifs. Pour l’instant, je ne sais pas encore dans quelle langue je pourrai les faire, ni où ils se passeront mais oui, je continue !

Ma chaîne Youtube va prendre le relais le temps que je m’installe et prenne mes marques dans ma nouvelle ville. Je continuerai à partager des vidéos, sûrement plus qu’avant. Les réseaux sociaux ne sont pas ma tasse de thé mais les vidéos elles ont une valeur très particulière, c’est une façon de documenter mon parcours de manière beaucoup plus vivante. J’aime penser que je pourrais les regarder à nouveau d’ici quelques années et voir mon évolution.

 

 

Nouveau départ !

Finalement, je me décide enfin à inaugurer la partie blog de ce site,mais de vous à moi, qui lis encore des blogs en 2016 ?

Au cours des derniers mois, c’est le format vidéo qui s’est le plus imposé à moi, celui dans lequel je me sens le plus à l’aise. Les réseaux sociaux semblent avoir pris peu à peu la place des blogs. J’ai moi-même diminué ma lecture de blogs au profit de Youtube mais comme un site web sans contenu régulier est un site “mort” pour Google…

Je ne sais pas encore combien d’articles par semaine je posterai, ni même de quoi je vous parlerai (d’Upcycling, de Couture et d’Ateliers Créatifs, c’est sûr mais il y a tellement plus que ça !).

En attendant, je vous souhaite la bienvenue !