5 choses à faire avant de s’expatrier à Barcelone

J’inaugure aujourd’hui le premier billet d’une longue série sur le thème de Barcelone.

Ce blog ne deviendra pas un blog d’expat pour autant. Seulement, j’ai si souvent été déçue par ce que j’ai pu lire sur internet avant de m’installer à Barcelone qu’il me tient à coeur d’écrire quelques articles sur le sujet. Histoire de rétablir quelques vérités… Et puis, je vis tellement de belles choses depuis 4 mois que j’ai envie de les partager ici.

Que vous souhaitez venir à Barcelone pour parfaire votre Espagnol ? Faire la fête avec vos potes ? Changer de vie ? Ou avoir expérience à l’étranger sans partir très loin ? Il est primordial d’avoir une vision claire sur l’expérience que vous avez envie de vivre. Ces quelques conseils peuvent vous aider à mieux vous préparer.

Prendre la température du marché de l’emploi 

Quand tu fais ta première recherche d’emploi sur Infojobs

A moins de vivre sur vos économies, il va falloir passer par la case « Travail ».

L’une des meilleures façon de tâter le terrain est de jeter un oeil sur le site d’Infojobs (l’équivalent du Pôle Emploi espagnol), ou encore Monster, Page Personnel.

Sachez que le salaire moyen en Espagne est de 825 EUR (depuis 2017). Renseignez vous sur les opportunités dans votre secteur d’activité. Et surtout, regardez les annonces postées et les salaires associés.

Sans expérience (ou pour vivre vos premiers mois sans stress financier), il vous sera toujours possible en dernier recours de trouver un poste dans un call-center. C’est LE secteur qui recrute à bras ouverts tout au long de l’année.

Demander son NIE avant quitter la France

Quand tu reçois enfin ton NIE après des semaines d’attente

L’une des erreurs les plus fréquentes est de ne pas demander son NIE avant de s’installer en Espagne.

L’obtention de ce Numéro d’Identification d’Étranger est indispensable. Grâce à lui, vous pourrez ouvrir un compte bancaire, trouver un travail, accéder à la sécurité sociale, louer un appartement etc.

Le problème, si vous attendez d’être à Barcelone, c’est que les délais d’attente peuvent être longs, très, très longs…

En effet, beaucoup d’étrangers attendent d’être à Barcelone pour effectuer cette démarche. Résultat : une forte demande qui engendre des semaines d’attente et une procédure beaucoup plus complexe.

Le plus simple est de vous rendre au Consulat d’Espagne le plus proche de chez vous (en France).

Une fois le rendez-vous pris, il vous faudra demander un NIE provisoire de 3 mois. Cette formalité n’est pas gratuite, elle vous coutera moins de 10 EUR. Je vous conseille de vous y prendre deux mois avant votre départ.

Planifier son budget 

Quand tu découvres le prix des sous-locations barcelonaises l’été

Qu’on se le dise, à moins de partir avec une valise sous le bras, un déménagement coûte toujours un minimum d’argent.

Entre le transport, la caution de l’appartement (entre 1 et 2 mois), le premier loyer, les frais de résiliations, les premières dépenses de la vie sur place etc on se retrouve vite avec une somme assez conséquente à devoir débourser en quelques jours. Le reste du coût de la vie reste plutôt abordable en comparaison de la France.

Afin de pouvoir vivre votre premier mois sereinement, comptez au moins 1000EUR si vous optez pour la colocation ou 2500EUR en location d’un appartement.

Choisir entre colocation ou location

Quand tu visites une énième chambre minuscule et sombre à prix d’or

Le coût de la vie en Espagne est moins cher qu’en France, néanmoins les loyers restent très chers.

Une chambre en colocation vous coûtera entre 300 et 400EUR par mois (charges incluses, si on vous demande plus, fuyez…) avec 1 mois de caution.  La location d’un appartement à Barcelone reste plus complexe.

L’offre en studio / T1 étant très pauvre, les prix flambent (comptez minimum 600EUR pour un studio). Etrangement, ce sont les T2, T3 qui sont le plus abordables (entre 600-800EUR vous pourrez trouver quelque chose de correct avec 2 à 3 chambres pas trop mal situé).

À savoir, pour louer un appartement on vous demandera minimum 2 mois de caution, votre NIE, votre contrat de travail et parfois, un garant espagnol ou 1 mois de caution annuelle. Je vous conseille également de vous faire aider de quelqu’un ayant un niveau d’Espagnol natif ou avancé afin d’éviter les éventuelles clauses abusives sur le contrat.

Checker son niveau d’espagnol

Quand tu fais l’effort de parler castillan et qu’on te réponds en catalan

Barcelone est une ville internationale, néanmoins l’espagnol reste la langue officielle. Si vous souhaitez vous intégrer un minimum, il vous faudra apprendre les bases pour vous débrouiller tout seul dans la vie quotidienne et éviter les situations délicates.
En partant, j’avais un niveau B1 un peu rouillé après quelques années sans pratique. Une fois sur place, tout s’est remis en place très vite. Duolingo peut vous aider à apprendre rapidement avant votre arrivée mais rien ne remplacera le contact avec les espagnols pour progresser plus vite. Le catalan n’est pas obligatoire pour vivre à Barcelone mais sachez qu’elle n’en reste pas moins la langue officielle et celle qui fait la différence entre un autochtone et un « guirri ».

 

 

You may also like